Les indépendances au XXIe siècle, thème AGS de mars 2011

Les indépendances au XXIe siècle, thème AGS de mars 2011

Alliance Géostratégique lance ce mois-ci un nouveau thème, consacré aux « Indépendances au XXIe siècle ». Voici l’éditorial que j’ai écrit pour introduire celui-ci.
Quelles formes prendra le concept d’indépendance au XXIe siècle ?
Quels nouveaux États, nations, pays pourraient naître dans les années à venir ?
Quel impact pourraient avoir ces processus d’indépendance sur le « système mondial » ?
Se dirige-t-on vers une période de redéfinition des frontières des nations, une fragmentation intérieure des États, au contraire des regroupements politiques ? Tout cela à la fois ?
Pourquoi, dans un contexte où l’abolition des frontières est clamée par nombre de commentateurs, des individus et des peuples caressent-ils des projets d’indépendance ?

Thème_AGS_Mars_2011
Ces questions méritent que l’on s’y attarde. Du Sud Soudan, dont le processus d’indépendance devrait, si tout va bien, aboutir en juillet de cette année, aux multiples revendications séparatistes qui, de la Flandre à l’Irlande, l’Italie du Nord ou le pays Basque, agitent l’Europe, la question de l’indépendance continue d’agiter les passions politiques.
Que ces désirs, ces tensions, ces projets d’indépendance aboutissent ou non, entraînent derrière eux la majorité d’un peuple ou demeurent limités à quelques individus, importe peut-être moins que de comprendre les tenants et les aboutissants d’un phénomène qui, depuis l’Antiquité, est une constante de l’histoire humaine, et pourrait prendre dans les années à venir des formes inédites.
Après les indépendances de la décolonisation et la série d’indépendances post-soviétiques en Europe, les années à venir pourraient bien voir se jouer une série d’indépendances liées à des raisons distinctes du lourd héritage historique du XXe siècle. Alors que la domination « occidentale » sur les affaires politiques, économiques, militaires de la planète, entamée au XVIe siècle, prend peut-être – sans doute – fin sous nos yeux, mais que l’héritage de cette période, la mondialisation, demeure, la notion d’indépendance n’est peut-être plus la même.
Lorsqu’un pays se crée, par détachement d’un autre, doit-il disposer de tout les attributs d’un État westphalien pour être pleinement indépendant ? Rien n’est moins sûr. Dès aujourd’hui des proto-États, du Hezbollah aux Taliban, ont obtenu une « indépendance » politique de fait, bien que leur souveraineté soit contestée. Dans le même temps, d’autres États sont indépendants tout en ne disposant pas de certains attributs régaliens. Les pays de l’Union Européenne ne maîtrisent plus leur monnaie. Le Costa Rica a aboli son armée en 1949. Plus proche de nous, des nations virtuelles se sont créées, ou sont fantasmées, autour d’internet en particulier.
En même temps, l’interdépendance, justement, toujours grandissante des États du monde transformera un événement à l’importance autrefois localisée en un acte de portée mondiale. Si la Chine se fragmente, scénario parfois caressé, si l’Espagne implose, si plus actuel la Lybie se fragmente, si au contraire la Corée du Nord est réunie à sa sœur ennemie du sud, quelles conséquences ces événements peuvent-ils avoir sur le reste du monde ?
Plus largement, la question de la fixité, voulue et clamée depuis des décennies, de l’ordre international existant, fondé notamment sur l’intangibilité des frontières, n’est peut-être plus tenable. Et en dépit du discours « cosmopolitariste » des chantres d’une mondialisation qui fondrait tous les peuples en un seul, vieux rêve brisé symboliquement par la chute de la tour de Babel, il semble bel et bien que la marche de l’Histoire soit, aussi, celle des indépendances et des interdépendances des peuples. Faite, défaite, refaite, l’indépendance est un sujet actuel.
C’est pour cette raison que, pendant tout ce mois de mars, les auteurs d’Alliance Géostratégique et leurs invités vont s’efforcer de creuser cette idée, et de répondre aux questions posées en ouverture de ces lignes. Et vous, que vous évoque l’idée d’indépendance ?
Envoyez votre contribution (document Word/OpenOffice) à alliancegeostrategique@gmail.com et nous vous informerons de sa publication.